L'évolution du cheval

Comme celle de tous les mammifères, la présence des chevaux sur terre est "relativement récente". Les premières formes de chevaux sont nées il y a 60 millions d'années.

Les ancêtres.

Les poneys et les chevaux ont la même origine : l'Equus Caballus. Avant lui, différentes formes qui se sont succédé au cours de la longue histoire de l'évolution on préparé cette "naissance".

1. L'Eohippus est le premier maillon de la chaîne. Il est à l'origine de tous les chevaux actuels. Son apparition se situe à l'époque éocène, il y a quelque 60 millions d'années. Il ne mesurait que 20 à 30 cm, soit la taille d'un petit chien, et ses pieds comportaient 4 doigts. Rien à voir avec les chevaux que nous connaissons actuellement,ni même avec l'Equus Caballus.

2. Le Mésohippus lui succède quelque 20 millions d'années plus tard, à l'époque oligocène. Sa taille atteind celle d'un chien de berger. Sa morphologie se modifie, avec notamment la disparition du petit doigt, d'abord au niveau des membres antérieurs.

3. Le Meryhippus apparaît 15 millions d'années plus tard, au miocène.

4. Le Pliohippus, qui constitue le maillon suivant de la chaîne, possède une taille similaire à celle du poney. Des 3 doigts restants, il n'en utilise plus qu'un sur lequel il s'appuie pour "courir" plus vite.

5. L'Equus Caballus, enfin, le véritable ancêtre des chevaux et des poneys actuels apparaît au pliocène, il y a quelque 11 millions d'années. Les deux doigts latéraux ont disparu et l'Equus caballus, comme le cheval d'aujourd'hui, marche sur le bout du doigt restant.

Plus près de nous, parmi les ancêtres de notre cheval, tous descendants de l'Equus caballus, on peut citer les cheval de Solutré, le cheval de Prewalski et le Tarpan. Les deux derniers vivent encore en certaines régions du globe et constituent aujourd'hui des espèces protégées. Une petite population de Tarpan subsite en Pologne, ainsi que dans un certain nombre de parcs zoologiques dans le monde. Quant au Prewalski, on le rencontre encore en Mongolie et dans des parcs, comme celui des Cévennes ou quelques individus ont été réintroduits par le WWF (Fonds mondial pour la nature).

Les signes de l'évolution.

1. La disparition progressive des doigts latéraux au profit d'un seul doigt médian constitue la manifestation la plus importante de l'évolution des équidés. On considère que cette modification a été provoquée par la nécessité d'augmenter la vitesse de la course.

2. La dentition a également subi une transformation fondamentale. Les premiers chevaux, qui se nourrissaient de feuillages tendres, ont modifié leur alimentation avec l'apparition des paysages de grandes plaines. Ils se sont mis à se nourrir d'herbes plus dures, parce que riches en silice, et se sont alors adapté en développant des dents à couronnes hautes qui résistent mieux à une usure plus longue et plus forte.

Un territoire délaissé.

L'histoire des chevaux s'est déroulée de bout en bout en Amérique du Nord. Cependant, assez bizarrement, il y a quelques milliers d'années, ils ont disparu de ce continent. Quand les navigateurs européens découvrirent le Nouveau Monde les chevaux étaient totralement absents d'une contrée où ils avaient vécus pendant plus de 50 millions d'années. Cette disparition n'a jamais vraiment été expliquée. C'est l'un des grands mystères de l'évolution des chevaux.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site