L'entretien des sabots.

1. Hygiène des sabots.

Même si la litière est bien entretenue, votre cheval ne manquera pas de marcher régulièrement dans un crottin ou une plaque d'urine. Ces matières humides et fermentescibles s'accumulent sous ses pieds et agressent la corne des sabots. En extérieur ou en pâture, la terre, la boue, les cailloux et autres objets dangereux peuvent se coincer ou s'accumuler sous les pieds.

2. L'outil indispensable.

Utilisez votre cure-pied pour enlever toutes les matières accumulées sous le sabot. Dégagez la fourchette en progressant du talon vers la pince, puis éliminez les résidus de terre et de fumier restés au niveau de la sole. Procédez de la sorte avant et après chaque sortie du cheval.

3. La brosse : utile et pratique !

  • Pour un résultat impeccable, passez un coup de brosse (vieux bouchon qui ne sert qu'à cet usage) sur toute la surface de la sole et dans les lacunes. Cela vous permettra de vérifier l'état sanitaire des pieds. Cette opération est indispensable avant de graisser ou de goudronner les sabots.
  • Si les parois des sabots sont couvertes de boue ou de sable, utilisez la petite brosse du cure-pied ou une brosse en chiendent. Ne frottez jamais cette zone avec une brosse en métal : vous risqueriez d'abîmer le périople (sorte de vernis naturel qui protège le sabot).

4. La graisse à pied.

  •  La graisse à pied permet d'assouplir la corne et d'éviter son déssèchement. C'est une étape indispensable pour préserver l'élasticité du sabot et garantir son rôle amortisseur. Certaines graisses possèdent même des vertus antiseptiques. Votre maréchal-ferrant pourra vous recommander des produits d'excellente qualité.
  • Si votre cheval n'a pas de problème de pieds particuliers, graissez ses sabots une fois par semaine, deux si le temps est très sec. Pour ne pas vous salir les mains, commencez par graisser le dessous du pied. Avec un pinceau, étalez généreusement l'onguent sur les glômes, la fourchette et la sole ; insistez bien au niveau des lacunes latérales et de la lacune médiane.
  • Puis graissez la partie externe du sabot, la paroi. Remontez jusqu'à la couronne (bourrelet) pour favoriser la pousse de la corne.

5.  Le goudron de Norvège.

Par temps humide, ou si la litière est trop sale, il peut arriver que ses fourchettes pourissent : la corne se ramollit et une odeur nauséabonde s'en dégage. Pour y remédier, utilisez du goudron de Norvège. Après avoir nettoyé la sole, la fourchette et les lacunes, appliquez le produit avec un pinceau sur la sole et la fourchette. Jamais sur les parois des sabots : vous risqueriez de rendre la corne cassante. Les propriétés bactéricides du goudron de Norvège vont traiter et protèger la fourchette. Si les problèmes persistent, parlez-en à votre maréchal-ferrant.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site